Portrait d’intervenante :
Laure Devenelle - Arts du Papier

Dans nos ateliers, chaque discipline a ses impératifs et chaque intervenant a ses petites manies... Nous vous invitons les découvrir à travers le portrait des intervenants qui les font vivre. 

 

Nom : Laure Devenelle

Discipline enseignée à Paris-Ateliers : les ARTS du PAPIER

Depuis combien de temps : Environ 4 ou 5 ans, j’ai débuté en proposant des stages Origami avant de donner un atelier à l’année.

 

• Quelle est ta formation, ton parcours ? 

J’ai cumulé 3 formations artistiques : une licence d’Arts Plastiques, un BTS en Design Textile et un Master Professionnel en Arts de l’exposition et scénographie. 

Je souhaitais au départ devenir architecte d’intérieur. Je me suis orientée finalement en Design Textile car j’avais beaucoup plus d’attraits pour la manipulation des matières et la création de surfaces. 

En dernière année d’ études, je suis partie vivre en Argentine et au Chili où j’ai pu créer une installation participative à partir de papiers, d’affiches recyclées, en faisant plusieurs ateliers d’origami avec des lycéens pour cumuler des centaines d’origami que j’ai figé sur un mur extérieur pour en faire une oeuvre collective visible par tous. Ma passion pour le papier est alors née ! et quand je suis rentrée en France, je me suis lancée à 100% dans la création d’oeuvres uniquement en papier avec des ateliers Arts du papier en parallèle.

 

• Que souhaites-tu apprendre à tes élèves, que souhaites-tu leur transmettre ?

Dans ma pratique, le participatif tient une place très importante et m’a donné l’envie de transmettre aux autres.

Les techniques liées aux arts du papier sont accessibles à tous les âges, toutes les générations et les matériaux sont faciles à trouver et peu coûteux. Le papier est une matière du quotidien. Les outils en arts du papier ne sont pas très complexes à utiliser et à force de pratique, d’expérience, on acquiert les différentes techniques rapidement. La créativité, l’imaginaire et la rigueur tiennent une place essentielle à cet art. Je souhaite transmettre un savoir-faire, une gestuelle et faire comprendre à mes élèves également que l’apprentissage se fait à tout âge, tout au long de la vie. 

 

• Que retires-tu de ton expérience d’intervenante ?

Enseigner me permet de réfléchir à mes processus de création. Mes élèves sont également mes cobayes, ils me permettent de tester les créations et les techniques que j’ai envie de transmettre. 

J’en retire une forme de partage, je fais ça aussi pour créer du lien car mon activité est pour la plupart du temps très solitaire.

J’adore le dialogue qui s’installe avec mes élèves. Mon atelier se déroule comme un workshop, mes élèves travaillent autour d’une même thématique mais ne réalisent pas forcément les mêmes oeuvres, ils sont assez libres. Sur un même sujet, avec 10 élèves, il y aura au final 10 propositions différentes, autant de créations qu’il a de créateurs ! L’ouverture d’esprit et la créativité y sont mises en avant.

 

• Trois mots pour décrire l’ambiance de ton atelier ?

Méditation / Convivialité / Évasion (on voyage par la création)

 

• Ta technique,  outil, matériau ou support favori ou indispensable ? Pourquoi ?

Le scalpel pour découper, soulever, entailler, tracer, rainer, façonner, sculpter le papier. Il encadre à lui seul une infinité de techniques pour transformer, sublimer le papier ! 

 

• Les « petites manies » de ton atelier ?

Chaque premier cours, je me présente, je raconte quelques histoires autour du papier, comme la naissance de l’origami. Je montre mon travail d’Artiste Papier et surtout, je fais un tour de table pour que chacun prenne la parole et se présente pour apprendre à faire connaissance.

Aussi, chaque veille de vacances, nous faisons des "Apérogamis" ! Sur les 3 heures d’atelier, nous consacrons 2 heures au cours et 1 heure d’apérogami. Cela permet de rendre l’atelier chaleureux, d’échanger entre nous sur des expositions à venir, de créer du lien et de nous sortir de la concentration que requiert cet atelier.

Nous avons également un groupe @Whatsapp dans lequel nous échangeons sur tous les sujets qui peuvent avoir un lien avec le papier. 

 

• Ce qui te manque le plus actuellement ?

Tout ce qui a trait à la transmission du savoir-faire, au participatif, à l’échange. 

Le temps de l’atelier est en général le seul moment de ma semaine en groupe, sinon j’ai une pratique assez isolée. Ce temps partage hebdomadaire et régulier autour des arts du papier je ne le retrouve qu’avec la communauté d’élèves de Paris-Ateliers. 

 

 Des projets ? 

Je suis toujours en attente de plusieurs projets comme la création de décors marins pour un Aquarium en Ile de France, des sculptures papier du Moyen Âge pour un hôtel, des fleurs en papier pour Chanel, etc, mais la reprise se présente enfin en ce printemps 2021.

Actuellement les événements en France en participatif sont à l’arrêt donc mon activité est vraiment diminuée mais je travaille de plus en plus à la mise en valeur de produits en réalisant des décors en papier pour des shooting photo.

Par ailleurs, j’ai profité du confinement pour développer des créations personnalisées à destination des particuliers : des portraits personnalisés de famille ou des paysages rêvés à partir de leurs photographies. Je suis en réflexion sur un projet de livre artistique à destination des enfants, devenue maman il y a 1 an et sur le long terme je réfléchis à des idées de formations.

 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’atelier d’Arts du Papier à Paris-Ateliers, c’est par ici 

Et pour découvrir le travail de Laure, c’est par là

Enfin, pour lire les autres portraits d’intervenantsc’est ici.

©Lucile Sassiat