Portrait d’intervenante : Josette Trublard - Vitrail

Dans nos ateliers, chaque discipline a ses impératifs et chaque intervenant a ses petites manies... Nous vous invitons les découvrir à travers le portrait des intervenants qui les font vivre. 

 

Nom : Josette TRUBLARD

Discipline enseignée à Paris-Ateliers : le VITRAIL et La PEINTURE SUR VERRE

Depuis combien de temps : J’ai commencé en 1986, j’aurais bientôt ma carte Vermeille

 

• Quelle est ta formation, ton parcours ? 

J’ai suivi des études d’architecture, et j’ai intégré l’École d’Arts Appliqués Olivier de Serre. À la suite, j’ai travaillé dans différents ateliers de vitraux avant de créer le mien à Ménilmontant il y a 20 ans maintenant. Je travaille principalement avec des architectes et des décorateurs d’intérieur. 

Ah oui, j’ai été élu MOF (Meilleure Ouvrière de France ) en 1994 ! 

 

• Que souhaites-tu apprendre à tes élèves, que souhaites-tu leur transmettre ?

Le plaisir de l’artisanat et la qualité d’un geste. 

Plus précisément, je souhaite sensibiliser mes élèves à la magie du verre à travers les techniques du vitrail et de la peinture sur verre. 

 

• Que retires-tu de ton expérience d’intervenante ?

Une richesse du partage des expériences humaines par l’apprentissage d’une technique et le plaisir de découvrir des sensibilités diverses. 

Travailler ensemble permet de gommer tous les aprioris ! 

 

• Trois mots pour décrire l’ambiance de ton atelier ?

Amitiés / Échange / Plaisir de partager

 

• Ta technique, outil, matériau ou support favori ou indispensable ? Pourquoi ?

Pour le travail du vitrail et de la peinture sur verre il faut beaucoup de précision. 

Mais le VERRE, c’est l’essentiel ! C’est un matériau un peu difficile à apprivoiser au début. Il faut rassurer les gens pour qu’ils puissent apprivoiser les verres, leur faire comprendre qu’au final il y a peu de casse et pas de danger à le manipuler. 

 

• Les « petites manies » de ton atelier ?

Le coupe-verre doit faire un son particulier : si le son n’est pas juste, la coupe sera fausse et mauvaise. Quand je suis en atelier, j’entends le son des coupes des verres si le son n’est pas bon alors je vais voir les élèves pour corriger avec eux. 

 

• Ce qui te manque le plus actuellement ?

Les élèves et l’ambiance de l’atelier m’ont beaucoup manqués. Ça ne se raconte pas, ça se vit ! On papote, on écoute de la musique, on partage en fabriquant des choses.  Les moments de concentration, de silence, se succèdent aux moments de partage. 

 

 Des projets ? 

J’aimerai organiser une belle exposition de peintures sur verre qui réuniraient à la fois des professionnels, des élèves et des pièces anciennes. 

 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’atelier de Vitrail à Paris-Ateliers, c’est par ici 

Et pour découvrir le travail de Josette, c’est par là

Enfin, pour lire les autres portraits d’intervenantsc’est ici.